Selecteer uw taal
Français
Les écoles durables ne laissent rien au hasard

Les écoles durables ne laissent rien au hasard

ÉTUDE DE CAS

La nouvelle école Les Trèfles, à Anderlecht, forme une combinaison particulière entre un concept pédagogique, un bâtiment durable et écologique, et une architecture élégante. Le concept du bureau d'architectes Árter, situé à Bruxelles, a d'ailleurs été sélectionné pour l'appel à projets « Bâtiment exemplaire 2012 » de Bruxelles Environnement-IBGE.

L'école, conçue pour accueillir 750 élèves de 4 à 12 ans, se compose de quatre structures circulaires imbriquées et d'une salle de sport annexe. Les trois plus grands cercles abritent des locaux, ainsi qu'une cour de récréation en leur centre. Le quatrième, plus haut mais d'un diamètre plus petit, fait office d'entrée et contient les espaces techniques et le logement du concierge. Les différents bâtiments sont reliés par de larges passerelles.

Un nouveau genre d’école primaire: élégante, durable, et stimulante

Pour donner à l'école sa forme particulière, Árter s'est inspiré du nom du quartier, Les Trèfles, mais surtout sur des études du professeur japonais Mitsuru Senda. « Il a démontré que les cours de récréation circulaires généraient jusqu'à 20% de mouvements spontanés en plus », explique Patrick Vonck. « De plus, pour une même surface, les cercles présentent 20% de façade en moins. Cela m'a donné la possibilité d'ouvrir littéralement la structure classique de l'école, avec des couloirs fermés, et d'utiliser cette circulation pour créer un espace de jeu supplémentaire. »

Mais Árter n'a pas seulement élaboré un concept responsable, le bureau a également conçu une école durable. Avec une consommation d'énergie de seulement 12kWh/m2 par an, on peut pratiquement parler d'un bâtiment passif. Pour parvenir à ce résultat, plusieurs techniques ont été utilisées, comme la récupération de la chaleur, l'utilisation de la lumière naturelle, du quadruple vitrage avec un système pare-soleil intégré, des toitures vertes et la réutilisation de l'eau pluviale. L'impact environnemental des produits sur l'ensemble du cycle de vie a pesé dans la balance pour le choix des matériaux.

Pour le revêtement de façade, Patrick Vonck a notamment opté pour les panneaux Rockpanel Chameleon. D'un point de vue esthétique, les panneaux sont collés sur la façade. « J'ai été agréablement surpris par les changements de couleur en fonction de la position du soleil. Cela m'a permis de renforcer le côté « cyclique » de l'école. De plus, nous avons aussi reçu la certification BREEAM A+. Parallèlement, la construction de la façade des bâtiments à consommation d'énergie ultra-faible doit être soigneusement détaillée. L'architecte et l'entrepreneur doivent pouvoir s'appuyer sur des entreprises capables de garantir les tests, les analyses, les références et l'accompagnement sur le chantier qui s'imposent. »

Des panneaux qui se confondent parfaitement aux changements de saison

Selon Patrick Vonck, les panneaux renforcent également l'architecture du bâtiment. « Ils sont ornés d’une couche de pigments cristallisés qui crée un effet surprenant sur la perception de la couleur en fonction de la perspective et de la lumière du soleil. La coloration des panneaux est parfaitement adaptée au changement des saisons et aux potagers plantés autour des cercles. » Grâce à sa finition de qualité, sa flexibilité et sa résistance aux conditions climatiques ainsi qu'à l'humidité, le matériau constitue aussi un support d'information idéal. Les panneaux Rockpanel Chameleon ont été gravés pour assurer la signalétique autour de l’école. Ainsi, aucun traitement spécial n'est requis une fois qu'un texte a été gravé sur le panneau, pas même pour la plaque de base visible. La facilité d'utilisation était également un aspect important pour Thierry Laroy, qui travaille pour l'entrepreneur principal CFE Brabant : « Je n'avais aucune expérience avec les panneaux, mais l'installation n'a posé aucun problème. »

Le résultat est un magnifique complexe qui intègre non seulement des produits Rockpanel Chameleon, mais aussi Rockpanel Natural et Colours. Patrick Vonck a reçu de nombreuses réactions positives avant même la livraison. « Les pouvoirs locaux et les autres directeurs d'écoles sont enthousiastes. Il y a aussi un grand intérêt de la part de la presse et les riverains sont fascinés par la magie des changements de couleurs. Personnellement, le projet me semble très réussi. C'est la combinaison idéale entre le programme cyclique, le concept de durabilité et la matérialisation. Trois aspects qui se renforcent mutuellement », conclut Patrick Vonck.

Les écoles durables ne laissent rien au hasard Les écoles durables ne laissent rien au hasard
Les panneaux Rockpanel Chameleon Les panneaux Rockpanel Chameleon
Les panneaux Rockpanel Chameleon ont été gravés pour assurer la signalétique autour de l’école. Les panneaux Rockpanel Chameleon ont été gravés pour assurer la signalétique autour de l’école.
Back